Library and Archives Canada « WLUFA

Library and Archives Canada

For immediate release

Canadian Association of University Teachers launches campaign to

Save Library and Archives Canada

(OTTAWA: November 2, 2011) – The Canadian Association of University Teachers today unveiled a national campaign to protect Library and Archives Canada (LAC).

The “Save Library and Archives Canada” is being launched by CAUT in response to funding cuts and internal managerial decisions that are threatening the quality and integrity of Canada’s only national public library and archives.

“Badly conceived restructuring, a narrowing of its mandate, and financial cutbacks are undermining LAC’s ability to acquire, preserve and make publicly available Canada’s full documentary heritage,” James L. Turk, executive director of the Canadian Association of University Teachers said at a news conference in Ottawa today.

These changes, Turk added, have already led to a reduction in the number of specialist archivists and librarians, reduced public access and services, and the loss of rare and important materials.

Liam McGahern, president of the Antiquarian Booksellers of Canada, said a growing number of Canadian materials are not being collected by LAC because of reduced funding and a change in its acquisitions policy.

“Canadians recently lost a unique and irreplaceable set of journals chronicling late 19th Century stories of settlers and First Nations people of the Gulf of St. Lawrence and Labrador Coast. This is just one of many examples,” McGahern explained. “Rare military documents, sheet music, and literature that would otherwise have gone to Library and Archives Canada are quietly all slipping away.”

CAUT is calling on the federal government to amend the LAC Act to ensure its mandate includes developing a comprehensive, not selective, collection of Canadian material.

“Our nation’s artistic, historical, and cultural heritage is at stake,” said Turk. “Genealogists, historians, researchers, graduate students, Aboriginal communities, and the general public are all affected by what is happening at LAC.”

The Canadian Association of University Teachers is the national voice of 66,000 academic and general staff at 120 universities and colleges across the country.

More information on the campaign can be found at www.savelibraryarchivescanada.ca.

Contact:

Angela Regnier, Communications Officer, 613-726-5186 (O); 613-601-6304 (cell);

regnier@caut.ca (email)

Diffusion immédiate

L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université lance une campagne en vue de sauver Bibliothèque et Archives Canada

(OTTAWA, le 2 novembre 2011) – L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université a dévoilé aujourd’hui une campagne nationale en vue de protéger Bibliothèque et Archives Canada (BAC).

L’ACPPU lance la campagne « Sauvons Bibliothèque et Archives Canada » en raison des réductions apportées au financement de BAC et des décisions administratives internes prises, qui menacent la qualité et l’intégrité de l’unique bibliothèque et des seules archives publiques du pays.

« Une restructuration mal conçue, le rétrécissement de son mandat et des restrictions budgétaires affaiblissent la possibilité donnée à BAC d’acquérir, de préserver et de mettre à la disposition du public le patrimoine documentaire intégral du Canada », a déclaré James L. Turk, directeur général de l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université lors d’une conférence de presse à Ottawa aujourd’hui.

M. Turk a ajouté que ces changements avaient déjà entraîné une réduction du nombre d’archivistes spécialistes et de bibliothécaires, une diminution de l’accès et des services assurés au public et la perte de documents rares et importants.

Liam McGahern, président de l’Association de la librairie ancienne du Canada, a fait valoir qu’un nombre croissant de documents canadiens n’étaient plus collectionnés par BAC en raison des compressions budgétaires et d’un changement apporté à sa politique d’acquisitions.

« Les Canadiennes et Canadiens ont récemment perdu une série unique et irremplaçable de journaux retraçant l’histoire des pionniers et des peuples des Premières nations du golfe du Saint-Laurent et de la côte du Labrador de la fin du XIXe siècle. Ce n’est qu’un exemple parmi de nombreux autres », a expliqué M. McGahern. « Des documents militaires rares, des partitions et des œuvres qui, en d’autres circonstances, auraient été acquis par Bibliothèque et Archives Canada, disparaissent subrepticement ».

L’ACPPU exhorte le gouvernement fédéral à modifier la LBAC pour faire en sorte que BAC ait pour mandat de monter une collection complète et non sélective de documents canadiens.

« C’est le patrimoine artistique, historique et culturel de notre pays qui est en jeu », a repris M. Turk. « Les généalogistes, les historiens, les chercheurs, les étudiants de troisième cycle, les collectivités autochtones et le grand public sont tous touchés par ce qui se produit à BAC ».

L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université est le porte-parole national de 66 000 membres du corps professoral et autres répartis dans 120 universités et collèges du Canada.

Pour obtenir de plus amples détails sur cette campagne, veuillez consulter www.sauvonsbibliothèqueetarchivescanada.ca.

Personne-ressource :

Angela Regnier, agente des communications, 613-726-5186 (bureau); 613-601-6304 (tél. cellulaire); regnier@caut.ca (courriel)

Created on: Thursday, November 3rd, 2011

Last updated on: Tuesday, May 20th, 2014