CAUT supports Carleton U prof’s refusal to sign away his academic freedom / L’ACPPU appuie le professeur Root Gorelick « WLUFA

CAUT supports Carleton U prof’s refusal to sign away his academic freedom / L’ACPPU appuie le professeur Root Gorelick

 

(Ottawa – December 14, 2015) The Canadian Association of University Teachers supports Professor Root Gorelick’s decision to refuse to sign an agreement that would prevent him from speaking publicly about open sessions of Carleton University board meetings.

 

“We applaud and support Professor Gorelick’s principled decision to resist pressure to suppress his academic freedom and free speech rights,” said CAUT executive director David Robinson. “Carleton’s policy for its board of governors is egregious and runs contrary to the principles of openness and transparency needed for good governance at a public institution.”

 

Carleton’s Statement of General Duties, Fiduciary Responsibilities, and Conflict of Interest imposes a lifetime ban on board members from reporting or commenting on public sessions of board meetings. Professor Gorelick is a faculty representative of the Board of Governors, elected by academic staff at Carleton University. He frequently blogs about the proceedings of the meetings, but would be restricted from continuing to do so if he signed the revised statement. He was given until December 14, 2015 to decide whether he would sign the agreement.

 

“This policy has the effect of imposing a gag order on Professor Gorelick and could be seen as a direct retaliation against him for the content of his public blog,” said Robinson, “Such tactics have no place in a post-secondary institution where open discussion and free debate are its cornerstone.”

 

On November 28, at CAUT’s Council meeting, a motion was unanimously passed to condemn Carleton’s Board of Governors for enacting this policy and to initiate the censure process unless it is reversed.

-30-

 

Media contact: Angela Regnier, Communications Officer, Canadian Association of University Teachers; 613-726-5186 (o); 613-601-6304 (cell); regnier@caut.ca (email)

 

_________________________________

 

L’ACPPU appuie le professeur Root Gorelick

 

(Ottawa – 14 décembre 2015) L’Association canadienne des professeures et professeurs d’université (ACPPU) appuie la décision du professeur Root Gorelick de refuser de signer une entente qui l’empêcherait de discuter publiquement des séances publiques du conseil d’administration de l’Université Carleton.

 

« Nous applaudissons et supportons la décision de principe du professeur Gorelick qui a choisi de résister à la pression de céder sa liberté académique et son droit à la liberté de parole, a commenté le directeur général de l’ACPPU, David Robinson. La politique de l’Université Carleton imposée aux membres du conseil d’administration est volontairement nuisible  aux principes d’ouverture et de transparence nécessaires à la bonne gouvernance d’une institution publique. »

 

La nouvelle mouture de la Déclaration d’obligations générales, responsabilités fiduciaires et de conflit d’intérêts impose une interdiction permanente aux administrateurs de rapporter ou de commenter publiquement les rencontres publiques du conseil. Le professeur Gorelick est un représentant facultaire au conseil d’administration, élu par le personnel académique de l’Université Carleton. Il blogue de façon régulière sur les procédures de ces rencontres et devrait cesser de le faire s’il signait la déclaration modifiée. M. Gorelick avait jusqu’au 14 décembre pour décider de signer ou non la déclaration modifiée.

 

« Cette politique va museler le professeur Gorelick et pourrait être perçue comme un geste de représailles contre lui pour ce qui est publié sur son blogue, a dit M. Robinson. Ce genre de tactiques n’a pas sa place dans une institution post secondaire où la discussion et les débats ouverts sont les pierres d’assise. »

 

Le 28 novembre, lors de l’assemblée du Conseil de l’ACPPU, les membres ont adopté unanimement une motion condamnant le conseil d’administration de l’Université Carleton pour avoir mis en place une telle politique. Cette motion a enclenché un processus de censure que seul le retrait de la politique pourra arrêter.

 

-30-

 

Pour plus de renseignements, contactez : Angela Regnier, Agente des communications, Association canadienne des professeures et professeurs d’université;( 613) 726-5186 (b); (613) 601-6304 (cell); regnier@caut.ca (courriel).

 

You are currently subscribed to cautgen as: wlufa@wlu.ca.
For changes to your list subscription please contact Melanie Forget

Created on: Tuesday, December 15th, 2015

Last updated on: Tuesday, December 15th, 2015