New polling shows Canadians believe in post-secondary education, and so should our federal political parties « WLUFA

New polling shows Canadians believe in post-secondary education, and so should our federal political parties

New polling shows Canadians believe in post-secondary education, and so should our federal political parties

 

(Ottawa – July 25, 2019)  Canadians believe post-secondary education (PSE) has a positive impact on themselves and the country as a whole, is more relevant today in our rapidly changing world, and makes us stronger in the face of new challenges, according to a new national survey conducted by Abacus Data for the Canadian Association of University Teachers (CAUT).

 

With provincial and territorial ministers of education in Victoria July 24-25 for the Council of Ministers of Education, Canada (CMEC), meeting, the survey results are timely and of key relevance to their discussions on crucial PSE issues.

Findings include:

  • A large majority (78%) of those surveyed view universities and colleges as having positive impacts on the direction of the country;
  • Most Canadians believe PSE is more relevant than ever, with 70% agreeing that “it has never been more important to get a post-secondary education given the changes in the economy and society”;
  • When told that Canada has the highest rate of residents with a post-secondary degree among comparable countries, two thirds (65%) of respondents feel it makes Canada a better place to live, a view that’s held across demographic, regional, and socio-economic groups. A majority of all political party supporters feel this way as well;
  • 93% of Canadians would get a PSE if there was no tuition, indicating cost is a factor for lifelong learning.

 

“The survey also showed that Canadians are concerned about many issues such as climate change, our aging population, and growing economic and social inequality,” says CAUT executive director David Robinson. “In that context, Canadians clearly see the value of PSE in preparing students for the modern economy, training the next generation of problem solvers, conducing research, and introducing students to a wide range of viewpoints and perspectives.”

 

CAUT is calling on all federal political parties to support PSE the way most Canadians want the government to support it, by:

  • Ensuring that every student who wants to go to college or university can go, regardless of their ability to pay (84%);
  • Investing more in full-time post-secondary teaching positions (85%);
  • Reducing class sizes at colleges and universities (64%);
  • Eliminating post-secondary tuition entirely (61%).

 

“Post-secondary education makes Canada more united, stronger, and positioned to tackle the challenges we will face today and in the future,” Robinson says. “The federal government should support the sector and help make it stronger across the country.”

 

Media contact: Lisa Keller, Communications Officer, Canadian Association of University Teachers; 613-726-5186 (o); 613-222-3530 (c)

 

-30-

 

*Methodology – the survey was conducted online with 1500 Canadian residents aged 18 and over, from April 24-30. The margin of error for a comparable probability-based random-sample of the same size is +/- 2.53%, 19 times out of 20. The data were weighted according to census data to ensure that the sample matched Canada’s population according to age, gender, educational attainment and region. Totals may not add up due to rounding.

 

———————

 

Nouveau sondage : Les Canadiens croient à l’éducation postsecondaire et il devrait en être de même de nos partis politiques fédéraux

 

(Ottawa – 25 juillet 2019) Les Canadiens estiment que l’éducation postsecondaire a un impact positif, que cette formation est plus pertinente que jamais dans notre monde en mutation rapide et qu’elle renforce nos capacités à faire face aux défis, selon un nouveau sondage réalisé par Abacus Data pour l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université (ACPPU).

 

Les résultats de ce sondage arrivent à point nommé puisque les ministres provinciaux et territoriaux responsables de l’éducation se rencontrent à Victoria les 24 et 25 juillet dans le cadre du Conseil des ministres de l’Éducation (CMEC) afin de discuter des enjeux cruciaux liés à l’éducation postsecondaire à l’aube des élections fédérales.

 

Parmi les constatations du sondage :

  • La grande majorité (78 %) des répondants estiment que les universités et les collèges ont un impact positif sur l’orientation du pays;
  • La plupart des Canadiens croient que l’éducation postsecondaire s’avère plus pertinente que jamais, 70 % étant d’accord pour dire qu’« il importe plus que jamais d’acquérir une formation postsecondaire compte tenu des mutations dans l’économie et la société »;
  • Lorsqu’on fait savoir aux répondants que le Canada compte la plus grande proportion de diplômés postsecondaires parmi les pays comparables, deux tiers (65 %) d’entre eux estiment que cela fait du Canada un meilleur endroit où vivre, un point de vue partagé quels que soient les groupes démographiques, régionaux et socio-économiques. La majorité des Canadiens de toutes les allégeances politiques sont également de cet avis;
  • 93 % des Canadiens poursuivraient des études postsecondaires s’il n’y avait pas de frais de scolarité à payer, ce qui indique que le coût est un facteur de l’apprentissage permanent.

 

« Le sondage révèle aussi que les Canadiens sont préoccupés par de nombreuses questions telles que le changement climatique, le vieillissement de notre population et l’accroissement des inégalités économiques et sociales, souligne le directeur général de l’ACPPU, David Robinson. Dans ce contexte, les Canadiens reconnaissent pleinement l’importance de l’éducation postsecondaire pour préparer les étudiants à réussir dans l’économie moderne, assurer la formation de la prochaine génération d’innovateurs, réaliser des travaux de recherche et faire connaître aux étudiants une vaste gamme de points de vue et de perspectives. »

 

L’ACPPU demande à tous les partis politiques fédéraux de manifester pour l’éducation postsecondaire le même soutien que la plupart des Canadiens s’attendent à obtenir du gouvernement, grâce aux démarches suivantes :

  • Veiller à ce que tous les étudiants qui souhaitent faire des études collégiales ou universitaires puissent le faire, peu importe leur capacité à payer (84 %);
  • Investir davantage dans la création de postes d’enseignement à temps plein au niveau postsecondaire (85 %);
  • Réduire les effectifs des classes dans les collèges et les universités (64 %);
  • Éliminer totalement les frais de scolarité au niveau postsecondaire (61 %).

 

« L’éducation postsecondaire contribue à rendre le Canada plus uni, plus fort et bien placé pour relever les défis d’aujourd’hui et ceux de l’avenir, affirme David Robinson. Le gouvernement fédéral doit soutenir le secteur et le renforcer partout au pays. »

 

Contact pour les médias : Lisa Keller, agente des communications, Association canadienne des professeures et professeurs d’université, 613-726-5186 (bureau); 613-222-3530 (cellulaire)

 

-30-

 

*Méthodologie – Le sondage a été mené en ligne du 24 au 30 avril auprès de 1 500 résidents canadiens âgés de 18 ans et plus. La marge d’erreur pour un échantillon aléatoire comparable de même taille sur une base de probabilité est de +/ 2,53 %, 19 fois sur 20. Les chiffres ont été pondérés en fonction des données du recensement pour s’assurer que l’échantillon correspond à l’ensemble de la population du Canada, en fonction de l’âge, du sexe, du niveau d’éducation et de la région. L’addition des totaux pourrait ne pas égaler 100 %, car ceux-ci ont été arrondis.

 

 
Canadian Association of University Teachers
Association canadienne des professeures et professeurs d’université
2705, promenade Queensview Drive, Ottawa (Ontario) K2B 8K2
Tel \ Tél. (613) 820-2270 | Fax \ Téléc. (613) 820-7244
CAUT.ca \ //Facebook.com/caut.acppu \ @caut_acppu

 

NOTICE: This message is reserved strictly for the use of the individual or organization to whom it is addressed and it may contain privileged and confidential information. Access, copying or re-use of any information contained therein by any other person is not authorized. If you are not the intended recipient please notify us immediately by returning the message to the originator.

 

AVIS : Ce message peut contenir des renseignements privilégiés et confidentiels et il est strictement réservé à l’usage du destinataire indiqué. Si vous n’êtes pas le destinataire de ce message, la consultation ou la reproduction même partielle de ce message et des renseignements qu’il contient est strictement interdite. Si ce message vous a été transmis par erreur, veuillez en informer l’expéditeur en lui retournant ce message.

 

Created on: Monday, July 29th, 2019

Last updated on: Monday, July 29th, 2019