WLUFA

Post-secondary educators issue urgent call for support to offset impacts of COVID-19 / Le secteur postsecondaire demande instamment du soutien pour compenser les impacts de la COVID-19

** La  version  française suit **

Post-secondary educators issue urgent call for support to offset impacts of COVID-19The federal government must address the significant financial impact of the COVID-19 pandemic on universities and colleges with a series of bold measures to strengthen public funding and to maintain enrolment levels, says the Canadian Association of University Teachers (CAUT).

“Universities and colleges are integral to the solving of Canada’s current and future challenges. We urge you to take immediate steps to further close the gaps in emergency support and commit to making changes to improve the affordability and sustainability of post-secondary education as part of a recovery plan that ensures a stronger and more just post-Covid-19 Canada,” wrote CAUT President, Brenda Austin-Smith, and CAUT Executive Director, David Robinson, in a letter to Prime Minister Justin Trudeau.

CAUT is asking the federal government to act on three recommendations in order to ensure Canada’s post-secondary institutions weather the pandemic and are well-positioned to assist the country in recovery:

  • Allow universities and colleges access to the Canada Emergency Wage Subsidy;
  • Work with the provinces and institutions to implement tuition waivers to ensure that any qualified student will be able to get the education and training they need without taking on additional debt;
  • Increase the federal transfer to the provinces for post-secondary education with agreements on shared priorities to improve affordability, accessibility and quality.

CAUT argues that the extending the federal wage subsidy program will help secure jobs for the summer and the fall for thousands of academics. Providing tuition waivers gives students and those workers currently unemployed because of the COVID-19 pandemic an opportunity to get the education and training they need without taking on debt. The final recommendation focuses on building long-term, stable, and predictable public funding for Canada’s universities and colleges.

“This pandemic has brought into sharp relief the unsustainability of the current financing of post-secondary education in Canada. Support for students must be complemented with a commitment to stable and predictable core operating funding. This will allow colleges and universities to focus on their core academic mission,” concluded Austin-Smith and Robinson.

For more information, please contact:

Lisa Keller, Communications Officer, 613-222-3530 or keller@caut.caRead the article online

____________________

Le secteur postsecondaire demande instamment du soutien pour compenser les impacts de la COVID-19Le gouvernement fédéral doit opposer aux graves contrecoups financiers de la pandémie de COVID-19 sur les universités et collèges un ensemble de mesures audacieuses pour renforcer le financement public et maintenir le nombre d’inscriptions, dit l’Association canadienne des professeures et professeurs d’université (ACPPU).

« Les universités et collèges font partie intégrante de la solution aux défis actuels et futurs du Canada. Nous vous demandons de prendre des mesures immédiates pour venir en aide aux personnes qui demeurent laissées pour compte et pour accroître l’abordabilité et la viabilité de l’éducation postsecondaire dans le cadre d’un plan de relance apte à faire du Canada un pays plus fort et plus juste pour l’après-COVID-19 », ont écrit la présidente de l’ACPPU, Brenda Austin-Smith, et le directeur général de l’ACPPU, David Robinson, dans une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau.

L’ACPPU formule trois recommandations à l’intention du gouvernement fédéral de sorte que les établissements d’enseignement postsecondaire puissent surmonter les impacts de la pandémie et soient en bonne posture pour contribuer à la relance de l’économie canadienne :

  • Permettre aux universités et collèges d’accéder à la Prestation salariale d’urgence du Canada;
  • Travailler avec les provinces, les universités et les collèges pour faire en sorte que tous les Canadiens et Canadiennes qualifiés puissent recevoir l’éducation et la formation dont ils ont besoin sans s’endetter davantage;
  • Augmenter les transferts fédéraux aux provinces pour l’éducation postsecondaire, avec la conclusion d’ententes sur des priorités communes pour améliorer l’abordabilité, l’accessibilité et la qualité.

L’ACPPU soutient qu’un accès élargi à la Subvention salariale d’urgence du Canada contribuerait à préserver l’emploi de milliers de membres du personnel académique à l’été et à l’automne pour autant que les exemptions de frais de scolarité donnent aux étudiants et aux personnes qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie de COVID-19 la possibilité de recevoir l’éducation ou la formation dont ils ont besoin sans devoir s’endetter. La dernière recommandation vise l’établissement d’un financement à long terme, stable et prévisible pour les universités et collèges du Canada.

« La pandémie a aussi fait ressortir très clairement la non-viabilité du financement actuel de l’éducation postsecondaire au Canada. À l’aide financière aux étudiants doit se greffer un engagement à consentir un financement de base stable et prévisible. Les collèges et universités pourraient ainsi se concentrer sur leur mission académique », concluent Mme Austin-Smith et M. Robinson.

Pour de plus amples renseignements, contactez :

Lisa Keller, agente des communications, (613) 222-3530 ou keller@caut.ca

Lire l’article en ligne

cid:F7A00C18-033F-44B3-BC2B-480BE585D320


Canadian Association of University Teachers
Association canadienne des professeures et professeurs d’université
2705, promenade Queensview Drive, Ottawa (Ontario) K2B 8K2
Tel \ Tél. (613) 820-2270 | Fax \ Téléc. (613) 820-7244
CAUT.ca \ //Facebook.com/caut.acppu \@caut_acppu

Scroll to top